Vous êtes ici

Efficacité énergétique

Dans le bâtiment, la maîtrise de l'énergie portée par le défi environnement est devenu  aujourd'hui un enjeu dicté d'abord par des préoccupations économiques et sociales.
En matière de pouvoir d'achat, la recherche de la meilleure efficacité énergétique des logements constitue une des priorités des occupants afin de réduire sensiblement la facture énergétique.
Qu'il s'agisse de rénovation de logements ou d'habitat neuf, le fioul domestique dispose de solutions techniques pertinentes et diversifiées. Elles sont bien adaptées aux évolutions nécessaires de nos habitudes de consommations énergétiques définies dans la Réglementation Thermique 2012 et les exigences des Bâtiments Basse Consommation, associées à un bâti isolé et aux énergies renouvelables.

 

Habitats existants et rénovation thermique.

Pour l'énergie fioul domestique la rénovation de son parc de chauffage "énergivore" est une nécessité impérieuse. Cette rénovation des maisons individuelles, qui représente l'essentiel de ce parc,  est soumise à la réglementation thermique dite " élément par élément ". Elle impose des exigences de performances minimales pour les procédés de production de chaleur, les parties construites du bâti comme l'isolation thermique. La RT dite "globale" s'impose pour les bâtiments de plus 1 000 m2 et pour un montant supérieur à 25 % de la valeur vénale du bien. Cette réglementation fixe des niveaux de performances globaux a atteindre.
La garantie de cette performance énergétique globale des bâtiments est délivrée par des organismes agréés dans le cadre d'une certification environnementale. Plusieurs labels définissent les cadres réglementaires d'exigences minimales.

Télécharger l'Arrêté du 29 septembre 2009 relatif au contenu et aux conditions d’attribution du label "haute performance énergétique rénovation"

 

Le label Haute Performance Energétique Rénovation - HPE

Le label HPE atteste que le logement  rénové présente un niveau de consommation maximal de 150 kWh/m2 shon*.an.
En conservant l'énergie fioul domestique, plusieurs solutions permettent  d'atteindre le niveau HPE Rénovation : l 'association d'une chaudière à condensation et l'isolation partielle de l'enveloppe de la maison ou l'installation d'une chaudière à condensation couplée à un système solaire combiné - SSC - ou un Chauffe Eau Solaire Individuel - CESI.
 Le SHON est la prise en compte des surfaces habitables supérieures à 1,80 m sous plafond.

Un exemple en Alsace : la rénovation thermique d'une maison

 

Le label Bâtiment Basse Consommation Rénovation - BBC Rénovation.

D’un niveau supérieur au label HPE, le label BBC Rénovation  doit  présenter pour une habitation une consommation d’énergie primaire inférieure à 80 kWh/m² et par an (modulée selon la zone climatique et l’altitude). Pour atteindre ce niveau de performance une approche globale des différents postes doit être réalisée. La solution la plus pertinente associe une chaudière fioul domestique à condensation, un système solaire combiné et une isolation du bâti renforcée avec une ventilation améliorée. Les économies d'énergie primaire réalisées sont importantes avec un gain de plus de 80 %.

 

Réglementation Thermique 2012  et habitat neuf

La RT 2012 est applicable à tous les permis de construire déposés depuis  1er janvier 2013 pour tous les bâtiments d'habitations neufs (maisons individuelles ou accolées, logements collectifs, ...).

La RT 2012 a pour objectif de limiter la consommation d'énergie primaire des bâtiments neufs à un maximum de 50 kWhEP/m².an avec une modulation selon la zone géographique, l'altitude du lieu, le type d'usage du bâtiment.
Les procédés technologiques avec le fioul domestique (chaudières à condensation, brûleurs modulants)  présentent des solutions de production de chaleur à très haut rendement. Elle répondent parfaitement aux exigences de la RT 2012 pour l'équipement des Habitations neuves. 

La RT 2012 et ses exigences de résultats :

  • L'efficacité énergétique du bâti.
    Cette exigence limite les besoins en énergie liés à la conception du bâti. Elle est définie par le coefficient «Bbiomax» (besoins bioclimatiques du bâti).
  • La consommation énergétique du bâtiment.
    Elle concerne les consommations de chauffage, de refroidissement, d'éclairage, de production d'eau chaude sanitaire et d'auxiliaires (pompes, ventilateurs).
    Le coefficient « Cepmax » détermine l'exigence de consommation maximale conventionnelle d'énergie primaire. Elle s'élève à 50 kWh/m².an.
    Cette exigence impose l'utilisation de systèmes d' équipements énergétiques à haut rendement et pour partie avec énergie renouvelable.
  • Le confort d'été dans les bâtiments non climatisés.

La RT 2012 définit des typologies  de bâtiments afin d'assurer un bon niveau de confort d'été sans  système technique de refroidissement.

Télécharger l'Arrêté du 26 octobre 2010 relatif aux caractéristiques thermiques et aux exigences de performance énergétique des bâtiments nouveaux et des parties nouvelles de bâtiments